Les inconvénients des OGM

De nos jours, la nocivité des OGM est un débat qui n'a pas encore abouti à un résultat prouvé mais surtout approuvé. De nombreuses recherches ont été faites à ce sujet mais aucune n'a fourni sufifsamment de preuves pour affirmer que les OGM sont dangereux. Voici quand même quelques idées et retours d'expériences qui montreraient que les OGM sont bel et bien   nocifs :

 

Une importante étude réalisée en Grande-Bretagne sur les OGM, publiée le 21 mars 2005, conclut qu'ils endommagent la faune et la flore. Cette étude a été commandée par la commission scientifique du ministère de l'environnement et des affaires rurales, elle consistait à comparer pendant 4 ans des champs de Colza OGM et traditionnel.

Les arguments mis en avant sont les suivants :

« les OGM sont conçus dans deux buts : supporter les herbicides, ou produire des insecticides pour résister à certains insectes ». On peut donc en déduire que « si les herbicides et les insecticides détruisent les cellules des mauvaises herbes ou des insectes, ils sont tout aussi capables de détruire les cellules d'un mammifère et a fortiori d'un homme! ». Les OGM ont donc bien un impact négatif sur l'environement et l'écologie.

 

Greenpeace est contre l'utilisation des OGM en plein champs mais ne s'oppose pas à la recherche en milieu confiné (sous serre ou en laboratoire). Pour eux, les OGM sont dangereux pour la santé, pour l'environnement mais aussi pour les équilibres économiques et sociaux.

 

Les coûts provoqués par l'achat systématique de graines OGM stériles n'est pas positif ,pour le agriculteurs, d'un point de vue économique.


D'après le site http://www.doctissimo.fr les OGM présenteraient des dangers au niveau de la protéine « étrangère » qu'ils vont fabriquer et qui pourrait avoir des effets secondaires comme l'apparition d'allergies.

 

L'hypothèse la mieux étudiée serait l'apparition d'allergies suite à l'ingurgitation d'OGM.

Des risques d'apparition d'allergies ont été mise en avant à plusieurs niveaux :

- l'ADN génétiquement modifié va fabriquer une protéine " étrangère " qui peut être source d'allergies.

- Une personne allergique à un aliment peut déclencher une réaction en consommant un autre aliment génétiquement modifié grâce à un gène issu de l'aliment allergène.

Exemple : si on introduit un gène de tomate dans une pomme de terre, cela peut déclencher une réaction chez un sujet allergique à la tomate, sans qu'il comprenne la source de cette allergie.

- Des recherches prouvent que l'allergie provoquée par le gène transplanté est plus importante que celle causée par l'ingestion de l'aliment seul.

Exemple : les sujets allergiques aus noix du Brésil ont réagi encore plus violemment en consommant du soja modifié contenant de l'ADN de noix qu'en mangeant les noix elles mêmes.

- Les modifications génétiques concernent des plantes contenant des pollens, ce qui accroît les risques d'allergies respiratoires.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site