Réalisation d'une Hybridation

L’hybridation est la fécondation croisée de l’ovule d’une plante par du pollen d’une autre plante de variété différente. L’hybridation présente un mélange des caractéristiques génétiques des deux parents. La sélection des parents se fait en fonction des caractères recherchés par les biologistes.  

" Vous devriez prendre des plantes ayant une croissance rapide comme les Cosmos, mais vous manquerez sans doute de temps. " Citations de Mr Guyot, chercheur au Cirad de Kourou.

Face aux difficultés prévisibles de réalisation d'une hybridation artificielle avec nos moyens, nous avons mis en place trois expérimentations :

1. Nous avons dans un premier temps tenté une hybridation artificielle avec une espèce que nous possédions déjà, des hibiscus rouge et rose. Pour ce faire, nous avons retiré le pistil de deux plantes puis nous les avons échangés. Nous avons disposé sous nos plantes des boîtes afin de reccueillir les graines hybrides.

Analyse :

Les plantes étant en pleine terre, le vent à dispersé nos graines, rendant impossible leur récupération.

Par ailleurs nous avons appris qu'il était long et difficile d'obtenir un nouveau plant d'hibiscus à partir d'une graine, nous avons donc décidé de nous renseigner davantage afin de choisir des plantes plus adaptées à nos possibilités.

Cette expérience nous a servi d'entraînement et nous a amenées à approfondir nos recherches.

2. Pour mettre en place notre seconde expérimentation nous avons choisi des variétés de parents compatibles avec notre projet (pouvant se développer en Guyane et ayant une croissance rapide), afin d'augmenter nos chances d’obtenir un résultat présentant les caractères qui nous intéressent. Dans notre cas nous cherchons à croiser deux plantes de Pervenche de couleurs différentes pour obtenir un mélange de couleurs entre le blanc et le violet qui pourrait peut être par la suite favoriser la vente du produit. L’hybridation est toutefois différente de la manipulation génétique à partir du moment où l’hybridation, même si elle peut être provoquée par l’homme, peut aussi se produire naturellement.

p1060673.jpg

p1060670.jpgp1060675.jpg

 

 

Pour notre expér ience nous avons dû suivre la démarche suivante :

Pour réaliser une hybridation nous devons utiliser le système de la pollinisation qui s’obtient en retirant manuellement les anthères des fleurs du parent mâle choisi afin d’éviter une autofécondation qui peut être parfois possible. Une fois les anthères « castrées » on dépose du pollen mûr ( prélevé sur le parent mâle choisi ) sur le pistil de la fleur du parent femelle. La graine hybride qui en résulte porte l’information génétique des caractères des deux parents.

fleeeeur-1.png

Cette pollinisation que nous allons utiliser pour notre expérience est de type allogame, c'est-à-dire que l'ovule est fécondé par du pollen en provenance d'une autre plante.Il existe un autre type de pollinisation appelé autogame, qui est du même principe que l’auto fécondation puisque le pollen féconde les organes femelles d'une même plante.

Le résultat que nous obtiendrons de notre expérience sera de type monohybridisme c'est-à-dire qui permet de suivre l’hérédité d’un seul caractère d’un des deux parents : couleur des fleurs.

Expérience :

Nous avons prélevé le pollen d'une fleur violette en allant le chercher dans le réceptable à l'aide d'une pince emprintée à un professeur de SVT. Pour préparer la fleur blanche à l'hybridation et éviter une enventuelle autofécondation, nous avons tenté de la débarrasser de son pollen en l'aspirant ou en le faisant adhérer à un objet humidifié. Nous avons en suite déposé le pollen de la fleur violette à la base du réceptable de la fleur blanche. Les mêmes oppérattions ont été répétées d'une fleur blanche vers une fleur violette. Nous avons par la suite protégé nos plantes afin d'éviter la pollinisation éventuelle par les insectes. Nous avons marqué nos fleurs pour les repérer et les avons observées quotidiennement dans le but de récupérer les graines issues de nos hybridations artisanales.

Analyse :

Nous avons travaillé avec nos propres moyens qui ne sont pas ceux d'un laboratoire de biologie.

Nous n'avons sans doute pas réussi à extraire la totalité du pollen de chacune des plantes.

Nous ne savons pas si nous avons convenablement déposé le pollen sur la fleur ni si la pollinisation a pu se faire.

Les fleurs ont fané sans que nous ayons pu repérer les graines.

 

3. Sur les conseils du CIRAD nous nous sommes procurées des graines de cosmos en provenance de métropole. Nous les avons plantées et observées en attendant que des fleurs apparaissent.

 

Analyse:

Notre projet d’expérience qui consistait à hybrider deux plantes de Cosmos de couleurs différentes n’a pas pu être menée à  bien : les fleurs n'ont pas éclos, par manque de soleil en cette saison de pluies abondantes.

 

img00180-20120211-1824.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×