Définition d'une Hybridation

Par son étymologie (en latin hybrida signifie « sang mêlé »), le terme « hybridation » évoque une fécondation qui ne suit pas les lois naturelles : ce qui consiste à croiser deux espèces, races ou variétés distinctes. L'hybridation provoque ainsi la naissance de spécimens réunissant, à un degré plus ou moins marqué, des caractères spécifiques des deux parents. Ces nouveaux individus sont appelés : hybrides. D'après "Encyclopédie Universelle".

Ces hybridations peuvent être provoquées par la manipulation de l'homme ou se produire naturellement.

- L'hybridation artificielle, provoquée par la manipulation de l'homme, a généralement lieu entre deux espèces différentes, où les hybrides sont dits interspécifiques. Elle peut également avoir lieu entre deux espèces de genres différents, où les hybrides sont dits intergénériques. Si les deux espèces accouplées ne sont pas assez proches génétiquement, la probabilité d'obtenir un hybride stérile sera plus importante. En effet, pour l'hybride issu de deux parents dont les structures chromosomiques ne sont pas les mêmes (nombre de chromosomes différent), des difficultés d'appariement surviendront lors de la méiose. Il existe tout de même une solution si l'on veut donner naissance à un hybride fertile : il faut que les parents de l'hybride aient le même type et le même nombre de chromosomes.

- L'hybridation naturelle a presque toujours lieu entre espèces de même genre, le plus souvent présentes dans un même milieu. Les hybrides ainsi formés peuvent être fertiles et donner lieu à la formation d'une nouvelle espèce. Les hybrides naturels fertiles sont la plupart du temps présents dans le milieu végétal, il est rare de trouver des animaux hybrides fertiles. Cependant, les hybrides, quand ils sont viables, sont néanmoins stériles, soit par suite d'incompatibilités génétiques, soit à cause de disparités dans la garniture chromosomique .L'hybridation intergénérique est assez rare dans la nature tandis que l'hybridation interspécifique est beaucoup plus fréquente, en particulier dans le règne végétal : les flores sont riches en exemples d'hybrides entre espèces apparentées. On obtient donc un hybride naturel presque toujours stérile chez les animaux mais le plus souvent fertile chez les végétaux.

 

Dans le cadre de l'hybridation artificielle, il existe différents types de croisements, selon le nombre de caractères des parents que nous souhaitons transmettre à notre hybride. On en dénombre trois pour le moment : croisement monohybride, dihybride et trihybride. Si un seul caractère des deux parents est observé chez l'hybride formé, on appelle ce type de croisement monohybride tandis que si deux caractères d'un des deux parents sont observés chez l'hybride formé, ce type de croisement sera appelé dihybride. On peut en déduire que le croisement trihybride suivra l'hérédité de trois caractères d'un des deux parents.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×